vendredi 29 mai 2015

29.5


#Lu
Ce week-end au calme m'a permis de finir La Gaieté de Justine Lévy, et autant le dire tout de suite, il n'y a de gai dans ce livre que le titre! Dès les premières lignes je reconnais le style de l'auteur: les phrases jusqu'au bout du souffle, les mots qui s'enchaînent exprimant le cerveau qui s'embrouille. Je me souviens avoir aimé ses deux précédents romans (Rien de Grave et Mauvaise Fille) qui étaient sur le même ton, et là je n'arrive pas à accrocher. Si Justine Lévy sait parfaitement décrire l'état d'angoisse, mettre des mots sur ses maux, je crois que ce qui me déplaît est que son personnage principal consciente de ses angoisses, et de toutes les choses négatives qu'on a bien pu lui transmettre n'arrive pas à prendre réellement le dessus et aller de l'avant...Des années après la lecture de ses précédents romans, l'impression que le principal personnage est resté un peu dans l'immobilisme et vit toujours sur son passé sans vraiment arriver à se donner un coup de pieds aux fesses.
Je crois que j'aurai aimé un dénouement différent tout simplement, j'aurai aimé voir murir le personnage central de ses histoires...
Et pourtant je dois bien reconnaitre que certains passages ont trouvé écho en moi...
"je sais juste qu'une maman malheureuse vous refile toujours un bout de son malheur, sans le faire exprès et sans le savoir, c'est comme ça, le chagrin ne disparaît pas quand il s'en va, il passe d'une personne à l'autre, comme un rhume, un baillement, une toux ou un fou rire. Mais on a jamais parlé de tout ça, on se comprenait sur la musique mais pas sur le chagrin, sur nos parfums, mais pas sur cette peine qu'elle m'a refilée, et c'est pour ça que moi j'ai décidé d'arrêter la contagion, pour eux, pour mes enfants, stop, cordon sanitaire, compresse hémostatique, Betadine, Coalgan, Surgicel, j'ai sorti tout l'arsenal et j'ai bloqué la transmission".

jeudi 28 mai 2015

28.5


Encore un tout petit peu de week-end à la cool pour affronter la semaine à 100 à l'heure...

mercredi 27 mai 2015

27.5



Il y a eu la brocante un peu par hasard,
Le village au goût d'été avec les touristes attablés pour l'apéro sous les platanes,
Le déjeuner dans le patio
Et l'après midi sur la chaise longue...
Et puis...il a fallu rentrer!

mardi 26 mai 2015

26.5


Un crochet pas vraiment détour par Pernes les Fontaines...
Découvrir le joli concept store de La Maison Pernoise, flâner au marché et déjeuner à l'ombre d'un figuier dans une petite cour...
Et de continuer la route...

vendredi 22 mai 2015

22.5



Un week-end de trois jours qui n'en comptera que deux, mais qu'importe puisqu'il en aura quand même le goût...
enjoy!

jeudi 21 mai 2015

21.5


Inconsciemment on a du prendre quelques leçons de notre escapade au pays de la cool attitude, parce que depuis notre retour c'est un peu la dolce vita (oui, enfin, même si le soleil est un peu parti)!!!!!

mercredi 20 mai 2015

20.5




Encore des fleurs...
Ce nuancier qu'il faudrait que je cesse de regarder...
C'est à l'action qu'il faudrait passer...
Oui mais choisir c'est aussi renoncer...
xxx